Picto Bons Plans

Actualités

AutoSur

AutoSur

Autosur
Déploiement dans le Grand Ouest

 

 

Premier groupe privé et familial en France de centres de contrôle technique, la holding Kerbleu présidée par Pierre-Antoine Le Maistre rayonne dans tout le Grand Ouest. Basée à Vannes, dans le centre Autosur de la zone du Prat, le groupe possède 25 centres de contrôle technique, compte 85 collaborateurs et pèse 6,7 millions d'euros de chiffre d'affaires.

 

"Notre objectif, c'est de développer l'entreprise par croissance externe", explique Pierre-Antoine Le Maistre, fils du fondateur ayant repris l'entreprise familiale en 2003. Kerbleu rachète des centres de contrôle technique indépendants pour gagner de nouvelles parts de marché sur son territoire. "Et ainsi optimiser les charges et le personnel sur les sites", indique le dirigeant. Ses centres, multimarques, sont installés à Vannes, Auray, Lorient, Laval, Rennes, Saint-Brieuc, Nantes, Angers, Les Sables d'Olonne et Pont-Château. "Nous nous rapprochons à chaque fois d'entreprises indépendantes affiliées à un des réseaux nationaux", précise Pierre-Antoine Le Maistre. Ainsi, ces centres sont estampillés Autosur et aussi Dekra, Norisko, Auto Sécurité ou Sécuritest.

 

 

Nouveau centre à Plescop

 

Un nouveau centre de contrôle technique doit également voir le jour d'ici à la fin de l'année à Plescop, zone de Tréhuinec. "C'est une ouverture exceptionnelle, cela répond à un marché sur lequel il n'existe pour le moment aucun centre de contrôle technique", remarque Pierre-Antoine Le Maistre. "C'est pourtant là que se développe Vannes". Un emploi sera créé dans le groupe. "Le chef de centre sera recruté par promotion interne", insiste le dirigeant, fervent défenseur de l'évolution des compétences en interne. A terme, ce sont deux emplois qui seront chargés de ce centre. "En moyenne, les centres comptent de deux à six collaborateurs, cela dépend de la zone de chalandise", indique-t-il.

 

 

Métier très réglementé

 

Avec une clientèle à 25 % professionnelle et 75 % de particuliers, les centres de contrôle technique font partie des activités très réglementées en France. "Chaque centre possède son agrément délivré par la préfecture. Et chaque contrôleur possède son propre agrément", explique Pierre-Antoine Le Maistre. "Il engage sa responsabilité dans le contrôle des véhicules." En effet, outre les contrôles matériels, réalisés à partir de données informatiques, le reste tient de l'appréciation visuelle du contrôleur. Etat des pneus, corrosion... Le contrôleur adopte une position neutre pour livrer son état des lieux. "Pour cela, nous ne pourrons jamais remplacer l'homme par la machine", assure le dirigeant.

 

 

Des contrôles qui évoluent sans cesse

 

Si aujourd'hui, les centres de contrôle technique du groupe Kerbleu sont tous aptes à contrôler les véhicules de particuliers ou de société, les utilitaires, les 4x4, les voitures gaz ou électriques, c'est parce que Pierre-Antoine Le Maistre investit sans cesse dans des formations supplémentaires et des équipements adéquats. "Nous devons nous adapter aux nouveaux véhicules, hybrides ou électriques et renforcer les contrôles pollution dans les prochaines années. Nos salariés, eux, se mettent à jour des nouvelles normes chaque année, avec 20 heures de formation obligatoires", indique-t-il. Une formation à laquelle s'ajoute un audit interne et des stages de fonction commerciale pour assurer un bon contact avec la clientèle.

>> Archives