Picto Bons Plans

Actualités

L'Anthurium, la passion du bon

L'Anthurium, la passion du bon

Traiteurs et organisateurs de réceptions basés à Vannes depuis 25 ans, Catherine et Pierre Boloré mettent leur âme dans chacun des mets qu'ils concoctent. Leur réponse est à l'écoute de leurs clients. Qu'il s'agisse d'un événement rassemblant un millier de personnes ou de la commande d'un particulier.

 

"Notre métier, on le fait avec passion et envie. Si on arrive chaque matin en sifflotant, tout ira bien". Pierre Boloré est un chef qui ne veut surtout pas s'éloigner de ses fondamentaux. Petit-fils de minotier, il porte en lui l'amour du terroir, des produits de saison et des producteurs méritants qui le fournissent. "Je suis ce qui s'appelle un locavore. Je défends les circuits courts, la production locale et saisonnière, la pêche et l'agriculture raisonnée", assure-t-il. Une démarche que L'Anthurium applique depuis longtemps. Et qui fait partie intégrante de la charte du club des Chefs du Golfe du Morbihan dont Pierre Boloré est membre.

 

Inspiration de saison

Chez L'Anthurium pas de spécialité, mais une carte qui s'inspire des saisons, des produits du marché et des tendances. "Nous savons aussi bien réaliser une pièce de cocktail salée apéritive qu'une réduction sucrée, en passant par une entrée chaude ou froide, une viande, un poisson, un dessert, le café et les petits chocolats...", explique le Chef. Auprès de lui, huit à dix personnes travaillent à l'année, dans le laboratoire de la zone de Saint-Léonard sur la commune de Theix. Tout est fabriqué sur-place, avant d'être transporté sur les lieux des événements.

 

Restauration nomade

Construit il y a cinq ans, le laboratoire de L'Anthurium répond à la demande croissante du marché de la réception événementielle. L'agenda se remplit d'une année sur l'autre. La saison des mariages occupant une bonne partie de l'activité d'avril à octobre. "Mais nous intervenons aussi sur des événements d'entreprises, ou auprès de particuliers hors événements", précise Catherine Boloré. Ce qui rend l'entreprise active tout au long de l'année. La restauration nomade, au service des entreprises, est devenue très en vogue. Quoi de mieux que de se faire livrer un repas complet de traiteur sur son lieu de travail pour terminer une réunion ? Ou bien de se commander un plat à emporter pour une soirée en tête à tête. Grâce au site internet et à une carte de plats à emporter, L'Anthurium diversifie ses segments de marché et élargit sa clientèle. "Notre but est d'être à l'écoute de tous les besoins, peu importe l'ampleur", assure Catherine Boloré. Derrière, l'entreprise s'adapte et met les moyens nécessaires. "Nous pouvons embaucher jusqu'à 40 personnes sur un seul week-end pour assurer plusieurs réceptions en simultané", précise Catherine Boloré. "Notre force, c'est notre flexibilité et notre réactivité". Et pour cause, la petite entreprise revendique sa dimension artisanale. Hors de question pour L'Anthurium de produire de manière industrielle, où alors ils y perdraient leur âme...

 

 

Interview réalisée par Violaine Pondart - Journaliste indépendante

Pour la Commission Communication Cap56

>> Archives