Picto Bons Plans

Actualités

La valse des mariés

La valse des mariés

 

Ou « concept de la recommandation selon la méthode Cap ! »

 

 

Un couple (appelons-les Jeannine et Raymond) souhaitaient profiter de la nouvelle loi « mariage pour tous » afin, enfin, de convoler en juste noces…

Jeannine, toujours prompte à organiser l’évènement, s’enquit sans attendre du traiteur le mieux placé sur la place.

-          L’anthurium ??

Raymond, comme à son ordinaire, toujours aussi joliment cloué devant le téléviseur, vit l’idée d’un bon oeil.

Soit donc pour l’anthurium…

 

 

2 jours plus tard

 

 

Pierre, le traiteur, se dit que, seul pour une telle aventure, était plutôt triste.

Pourquoi ne pas appeler David d’Au nom du vin…

Jeannine apprécia que le traiteur prenne l’initiative avant même que la question ne fut posée.

Soit donc pour le caviste…

 

 

L’après-midi même

 

Jeannine « dites donc Monsieur Pierre, puisque vous semblez manier le carnet d’adresse sans démériter, n’auriez-vous pas idée d’un dessert un peu «  de l’ordinaire » que nous pourrions offrir à nos invités ? »

Se souvenant tout à coup de la dernière réunion de cohésion Cap56 (club Ô combien émérite auprès duquel l’Anthurium tout comme le renommé caviste « Au nom du Vin » était affiliés), la décision de contacter ce cher Alain fut dans la seconde prise !

Soit donc pour le dessert…

 

 

Trois jours plus tard

 

Jeannine était rassurée. Traiteur + caviste + dessert surprise voici qui ne pouvait que réussir !

Et le photographe ??

Robe de mariée et smoking obligent.

Cette fois ce fut Alain qui souffla l’idée, contactant Laurent dans la foulée.

Soit donc pour les souvenirs imagés…

 

 

Une semaine après.


« Mes parures » !!!

Jeannine en pleine déconfiture…

Tkt Jeannine (Bon ok, le petit chaperon rouge prend tout à coup des airs sms clairement allumés !) l’annuaire Cap va encore une fois te sauver…

BG Bruno, tu connais ??

Sur cette idée, reconnaissons que Laurent le photographe avait eu la bonne idée.

Jeannine fut conquise.

Soit donc pour le bijoutier…

 

 

L’histoire pourrait continuer. Le fleuriste, la voiture, le notaire, l’agent immobilier…

 

RE – COM – MEN – DA – TION !

 

Simple, facile et utile.

>> Archives