Picto Bons Plans

Actualités

Questions à… Yann le Gallic de YLG Production

Questions à… Yann le Gallic de YLG Production

Cap56 : Comment vous est venue la vocation de devenir un jour « réalisateur » ?

YLG : Depuis tout petit j’ai toujours filmé ! Toujours organisé… Jeune adulte, je me suis retrouvé animateur au Club Med. Je couvrais déjà les événements en vidéo. Puis j’ai travaillé pour M6 (le morning live) et FunTV. C’est à partir de ce moment que je suis passé derrière la caméra.

 

Cap56 : Et cela fait maintenant trois ans que vous êtes aux manettes de YLG Production…

YLG : Nous réalisons des films d’entreprises et publicitaires. Pour la télé et le cinéma. Nous travaillons avec la régie SIREO pour les Cinévilles de Vannes, Lorient et Quimper. Mais pas seulement. A l’image du documentaire que nous préparons actuellement.

 

Cap56 : Ce projet qui a été récemment repris par la presse ?

YLG : Tout le monde est concerné ! Le cancer (NDLR : sujet du documentaire) touche toutes les familles. Toutes nos connaissances sont, d’une certaine manière, touchées par ce fléau. J’ai voulu donner la parole aux intéressés. Les patients. Mais aussi les intervenants. Les médecins, les personnels soignants. Ainsi que les familles et les entourages. Proches ou non. Au sein de l’agence, nous réfléchissons à ce projet depuis octobre 2012. Suite à la course « la Vannetaise ». Et aux témoignages, sur le vif, que j’ai commencé alors de recueillir. Il y a un véritable besoin de parler.

 

Cap56 : Un tel documentaire demande des fonds. Comment comptez-vous opérer ?

YLG : Plusieurs canaux sont envisagés. A commencer par le site www.touscoprod.com. Un concept original qui permet à qui veut de co-financer un projet. Bonne nouvelle, notre candidature a été retenue !

 

Cap56 : Vous parlez de plusieurs canaux ?

YLG : Pourquoi ne pas faire appel aux mutuelles ! Vannes possède également une école d’infirmière. Il faut qu’un tel documentaire « sorte » du positif. Montre à quel point l’on peut s’en sortir, même atteint par la maladie. En 52 minutes, l’on peut en dire !

 

Cap56 : Quel est votre meilleur souvenir professionnel ?

YLG : Le Club Med ! Parce que c’est une réelle école de la vie. Il faut s’adapter en permanence et savoir à chaque heure rebondir.

 

Cap56 : Et puis vous croisez le chemin du Cap56…

YLG : Faire du réseau, c’est aujourd’hui indispensable ! La recommandation est un outil incontournable. Il faut faire partie de la locomotive plutôt que d’être un wagon tiré comme les autres…

 

 

Yann le Gallic - YLG Production (Membre du Cap56) - Avril 2013

Interview réalisée par Ekinox Communication

Membre de la Commission Communication Cap56

Crédit photo Le Télégramme

>> Archives